Projet Octopus

Masque d’entraînement – Test & Avis Complet

Rejoins la communauté des Octosapiens et accèdes:

👉 aux méthodes exclusives pour passer ta préparation physique et mentale au niveau supérieur.

👉 à la Bibliothèque Privée compilant mes meilleurs conseils pour performer au format Pdf et Audio

👉 Tu ne rates rien : tu reçois une notification à chaque fois qu’un nouveau cours gratuit est publié (YouTube)…

👉 Tu peux profiter des bons plans réservés aux membres (formations à prix réduit)… 

Table des matières

Les sportifs sont toujours à la recherche de la moindre astuce leur permettant d’améliorer leurs performances. Cela peut tout à fait se comprendre étant donné que dans le sport de haut niveau, ce sont souvent les moindres petits détails qui font la différence.

Meilleure alimentation, supplémentation adaptée et personnalisée, entraînement musculaire ciblé… tous ces secteurs doivent être passés en revue de fond en comble par les sportifs et par les entraineurs afin d’optimiser au maximum le potentiel du dit sportif s’apprêtant à concourir dans une compétition de haut niveau.

Quel que soit le sport et l’activité physique que l’on pratiquera, il sera également toujours bon d’être équipé du mieux possible. Et oui, les accessoires jouent également un rôle crucial dans la qualité d’un entraînement.

Certains participeront à l’amélioration des performances physiques pures, avec, par exemple, lors d’une pratique d’un sport d’endurance, une meilleure respiration et oxygénation du corps à l’aide d’un accessoire tel que le masque d’entrainement, d’autres, à un meilleur confort d’entrainement par le port d’un vêtement qui sera alors parfaitement apte à améliorer l’évacuation de la transpiration tout en retenant la chaleur corporelle.

Si votre but était de perdre du poids, d’améliorer votre métabolisme ou encore de pratiquer une activité de type cardio-vasculaire tel que le HIIT, uniquement pour vous sentir mieux dans votre corps, là encore vous devriez considérer de près l’emploi de ces petits accessoires qui n’ont l’air de rien mais qui pourtant peuvent faire la différence dans vos résultats, et ce, que vous soyez un simple sportif du dimanche ou un sportif de haut niveau s’apprêtant à participer à une compétition sportive.

Vous l’aurez compris, nous allons, ici, nous arrêter sur le masque d’entraînement. 

Ce dernier est un accessoire dédié à l’amélioration des compétences sportives. Peu de personnes ont recours à ce hack. Pourtant, au plus haut niveau, le masque d’entrainement est parfaitement reconnu pour avoir le pouvoir de développer nos facultés cardiovasculaires.

Qu’est-ce qu’un masque d’entrainement ?

Porter un masque d’entrainement permet donc de solliciter davantage notre système cardiovasculaire. La condition physique s’en trouve grandement améliorée car nous pratiquons notre entrainement en situation précaire puisque nous faisons en sorte de diminuer notre apport en oxygène et nous générons, dans une certaine mesure, de l’hypoxie.

Grâce au port du masque d’entrainement et au déficit en oxygène induit, nous sommes obligés de forcer notre corps à davantage être ventilé, notamment au niveau des poumons. Ainsi, en ayant recours au masque d’entrainement, nous sommes à même d’avoir une meilleure Vo2max.

Le masque d’entrainement peut donc être défini comme un accessoire de résistance pulmonaire que l’on porte sur le visage, au niveau de la bouche et ce, dans le but de restreindre notre quantité d’air lors des inspirations.

Il est possible de faire varier cette résistance au flux d’air entrant à l’intérieur du masque d’entrainement en ouvrant plus ou moins en grand les valves du masque. Du côté de l’expulsion de l’air, la présence d’une sortie d’air dédiée est présente sur le masque.

Pour entrainer votre système respiratoire, rien de mieux que l’emploi d’un tel masque. Cependant attention, il ne s’agira pas là d’utiliser cet outil lors de chacune de vos séances d’entrainement. Celui-ci devra être utilisé de manière occasionnelle et parfaitement ciblé dans le temps.

Unboxing du masque Oxygen Advantage

Intéressons-nous maintenant à l’un des masques d’entrainement les plus vendus actuellement sur le marché, j’ai nommé le masque Oxygen Advantage.

Avant toute chose, sachez que ce type de masque est très accessible à tout un chacun. Pour moins de 40 euros, en effet, vous pourriez acquérir un tel accessoire de sport et faire exploser votre niveau actuel lors de vos séances intensives sportives.

Les promesses du fabricant sont les suivantes :

  • Amélioration des performances sportives, notamment pour les sports en aérobie, les sports d’endurance donc, tel que le footing sur tapis de course ou en extérieur, le crossfit, l’entrainement aérobic ou, pourquoi pas encore, le vélo elliptique – pourquoi pas en appliquant la méthode Tabata -, pour ne citer que ces exemples.
  • Renforcement des muscles stabilisateurs du tronc et expirateurs tels que les muscles abdominaux, les muscles lombaires ou encore les muscles fessiers.
  • Avoir la possibilité de s’entrainer en altitude sans pour autant devoir aller courir en montagne (cette promesse est à prendre avec des pincettes comme nous le verrons ci-après).

Le masque d’entrainement Oxygen Advantage peut être réglé comme bon nous semble, tant au niveau des résistances à l’entrée des flux d’air au sein du masque, qu’au niveau des sangles que l’on enserre autour de notre tête.

Conçu par Patrick McKeown, un expert dans le domaine de la respiration ayant travaillé avec les plus grands athlètes, ce masque saura vous satisfaire. C’est un joli produit que nous avons là et la qualité est définitivement au rendez-vous. A ce titre, ce masque d’entrainement a été breveté, sachez-le.

Masque d’entraînement : Ce qu’il ne permet pas de faire (pas de simulation d’entrainement en altitude)

Si le masque d’entrainement semble effectivement simuler un entrainement en altitude, il nous faudra toutefois poser un bémol.

En effet, d’après des études scientifiques sérieuses qui ont été effectuées sur le sujet, il apparaît, en réalité, que le masque d’entrainement ne semble pas agir réellement comme un simulateur d’altitude.

Mais plutôt comme un appareil d’entrainement des muscles respiratoires profonds, tels que le diaphragme ainsi que tous les muscles de la paroi abdominale et du tronc qui interviennent lors d’une inspiration et d’une expiration.

Une étude en 2017 a ainsi pu démontrer et conclure que le port du masque n’était pas sujet à générer de l’hypoxie de manière assez forte afin que notre corps réagisse en conséquence en s’adaptant à ce stimulus.

Cette étude concluait que, pour ce faire, les athlètes se devraient de demeurer en altitude pendant plusieurs semaines afin de commencer à entrevoir un réel résultat significatif.

Pour autant, nous ne pouvons écarter le masque d’entrainement car celui-ci apportera des résultats très intéressants à quiconque l’utilisera de manière adéquate et intelligente.

Le masque d’entrainement a pour rôle de diminuer l’absorption d’air et d’amélioration la tolérance du CO2.

Notre corps peut donc assez vite se trouver dans un état d’hyperventilation, ce qui conduit inexorablement vers un comportement adaptatif que nous devrons absolument adopter durant l’effort.

Les bénéfices d’un masque intégré à ton entrainement :

Nous avons vu ensemble que le masque d’entrainement ne pourrait réellement se substituer à un véritable entrainement en altitude mais que, pour autant, cela ne l’empêchait pas de fournir des résultats forts intéressants concernant le renforcement des muscles respiratoires et, finalement concernant la façon dont notre organisme gérera l’apport en oxygène et l’extraction du CO2.

Augmentation de la tolérance au CO2 et diminution de l’essoufflement

Avoir une meilleure tolérance au CO2 est utile lors d’exercices aérobiques. Cela tombe bien car, parmi les nombreux avantages concrets et réels de l’emploi d’un masque d’entrainement, nous pouvons noter une meilleure tolérance au CO2 de la part de notre organisme tout entier.

C’est ainsi qu’après plusieurs mois d’utilisation de ce masque d’entrainement, vous devriez voir une différence notoire sur vos capacités à gérer votre essoufflement. Lors d’une compétition, évidemment sans le port de masque d’entrainement, vous aurez alors le sentiment d’avoir des facultés respiratoires décuplées.

Notez que si vous pratiquez des exercices de force telle que la musculation, par exemple, vous ne devriez, à priori, pas tirer parti du port du masque d’entrainement.

Renforcement du diaphragme

Comme déjà dit précédemment, le port d’un masque d’entrainement permet de développer nos muscles respiratoires et parmi eux, le muscle lisse qui est certainement le plus important dans le processus de respiration, le muscle diaphragme.

Le diaphragme est un muscle qui agit un peu comme un parapluie. Il s’ouvre et se ferme au gré de la respiration abdominale. Plus ce muscle possède une grande amplitude, plus votre mode respiratoire est efficient.

S’il y a bien un muscle qu’il faut apprendre à développer lorsque l’on est un sportif d’endurance, c’est bien le muscle diaphragme. Le masque d’entrainement vous aidera, à coups sûrs, à atteindre cet objectif.

Respiration plus fonctionnelle

Une respiration fonctionnelle se doit d’être une respiration ample. Comme noue venons de le voir, le muscle diaphragme joue un rôle prépondérant dans cette fonction, mais celui-ci n’est toutefois pas le seul, bien entendu.

Parmi les muscles qui interviennent dans le processus d’expiration, et outre le muscle du diaphragme, on peut citer les muscles abdominaux, notamment le transverse qui est un muscle abdominal qui agit comme une ceinture de gainage naturel. Le grand droit participe également fortement à l’expiration.

Du côté des muscles inspiratoires, nous pouvons citer les muscles sterno-cléido-mastoïdiens, les muscles intercostaux, les muscles pectoraux, les muscles scalènes, les muscles intervertébraux ou encore les muscles trapèzes.

Vous voyez que le processus de respiration lors d’un effort physique intense met en jeu de nombreux muscles et groupes de muscles auxquels vous n’aviez même pas soupçonné l’existence. Ainsi, le masque d’entrainement va permettre de renforcer l’ensemble de ces muscles qui agissent tant dans l’inspiration que dans l’expiration.

Au final, en portant un tel masque d’entrainement, votre entrainement prend une autre dimension car votre respiration est plus fonctionnelle et efficiente.

Amélioration de la concentration

La concentration dans le sport est l’un des paramètres qui permet de distinguer un amateur d’un professionnel, hormis, bien sûr, le fait que ces deux types de sportifs n’auront pas la même composition corporelle et le même niveau sportif.

C’est bel et bien la concentration qui fera que vous gagnerez une compétition ou que vous la perdrez. C’est pourquoi, il est vital de travailler sur celle-ci. Cela est même prioritaire. Vous vous devez d’être à 100 % focus sur l’action que vous vous apprêtez de réaliser, que ce soit un saut, le départ d’une course sprint ou d’un mouvement de squat à la barre.

Grâce au port d’un masque d’entrainement, vous allez faire en sorte d’améliorer votre concentration puisque vous serez davantage concentré sur vos sensations, notamment celles situées au niveau de la gestion de votre souffle.

Ainsi, s’il n’est pas obligatoire de porter un masque lors de nos entraînements pour travailler notre concentration – il existe, pour ce faire, tant d’autres méthodes d’entraînement, telle que la visualisation pour ne citer que celle-ci -, vous mettrez toutes les chances de votre côté en acquérant un tel outil.

Les 4 exercices à faire avec un masque d’entraînement

Retrouvez, ci-dessous, 4 exercices que vous allez pouvoir effectuer en portant un masque d’entrainement.

Marche active avec respiration nasale, lente et profonde

La marche active, c’est quoi ? C’est une marche que l’on effectue à un rythme soutenu. A mi-chemin entre la marche au rythme d’une ballade et la course à pied.

La marche active, tout le monde peut la pratiquer. Cet exercice ne requiert aucune faculté spécifique, elle ne sollicite pas nos articulations comme pourrait le faire la course à pied à chaque rebond de nos talons sur le bitume.

En pratiquant cet exercice spécifique 2 à 3 fois par semaine, à raison de 30 à 45 minutes à chaque séance, et en portant un masque d’entrainement, vous devriez nettement observer des résultats.

En effet, la marche active est un exercice qui permet de travailler notre respiration profonde… rien à voir, par exemple, avec le sprint qui est un sport anaérobique où l’explosivité est prépondérante.

Ainsi, plus notre respiration sera longue, profonde et parfaitement maîtrisée, plus vous bénéficierez du port du masque pour renforcer vos muscles respiratoires, qu’ils soient inspiratoires ou expiratoires (voir plus haut quels sont ces muscles).

Marche / Course (1 minute / 1 minute)

Faites des séances de HIIT, Tabata, ou entraînement fractionné, en alternant une minute de course à pied et une minute de marche. Vous verrez que vous pourrez alors pleinement bénéficier du port d’un masque d’entraînement.

La course ou la marche à pied sont, de loin, les exercices qui bénéficieront le plus des avantages du port d’un masque d’entrainement. Pourquoi ? Car courir et marcher sont deux mouvements que l’on effectue de manière naturelle.

Ces deux activités physiques sont les activités sportives les plus pratiquées, de nos jours.

Vous réalisez peut-être, vous aussi, des séances en aérobie (pour rappel, aérobie signifie effort avec apport d’oxygène, à l’inverse du terme anaérobie qui signifie, quant à lui, effort sans apport d’oxygène, la musculation en est le parfait exemple).

En portant un tel masque lors de vos courses à pied, vous devriez obtenir une nette amélioration de votre niveau physique.

Squat / Pompe

Les squats et les pompes sont des exercices de musculation qui visent à développer les plus gros groupes musculaires du cops humain, à savoir les muscles des jambes (quadriceps, fessiers, ischios et mollets) pour le squat ainsi que les muscles du buste (muscles pectoraux, épaules, triceps et, accessoirement, les muscles dorsaux) pour les pompes ou burpees.

Le port du masque lors d’une pratique de sport en anaérobie ne sera pas conseillé à tous. Celui-ci peut, en effet, être dangereux, si l’athlète en question n’est pas un habitué des entrainements en salle et surtout si ces deux mouvements sont pratiqués à l’aide de charge libre et non au poids de corps.

Un conseil pour le squat, effectuez du squat guidé sur un cadre guide lorsque vous commencez votre entrainement de musculation pour la première fois en portant un masque d’entrainement. Cela pourrait vous éviter bien des écueils.

En effet, le squat est un mouvement très demandant. Il faut être parfaitement concentré lorsque l’on descend en excentrique avec une barre chargée à 100 Kilos sur le dos. Alors, il ne s’agirait pas de favoriser l’hypoxie et l’hyperventilation dans un tel cas.

Les pompes sembleraient mieux adaptées au port du masque car le mouvement est moins délicat à effectuer que le squat. Si, toutefois, vous réalisez du squat au poids du corps, alors le problème ne se posera pas et vous pourrez porter votre masque d’entrainement lors de vos flexions et vos extensions de genoux.

Exercice spécifique à ta discipline

Qu’on se le dise, tout le monde ne souhaite pas devenir un athlète de compétition. Peut-être, de votre côté, êtes-vous simplement un pratiquant de fitness, peut-être, aimez-vous faire des séances de zumba, à moins que vous soyez attirés par les arts-martiaux.

Dans tous les cas, vous devriez trouver un intérêt évident à intégrer dans vos séances le port d’un masque d’entrainement, à condition que ces dernières soient des séances de sport d’endurance et non des sports de force tel que le power lifting ou la musculation.

Le masque d’entrainement va faire en sorte que vous ayez un meilleur contrôle de votre respiration et, indirectement, des battements de votre corps. Votre circulation sanguine n’en sera que meilleur et vos globules rouges plus présents dans les artères de votre système sanguin.

En conclusion,

Gardez en tête, cependant, que vous devrez utiliser cet accessoire de manière récurrente pour que les résultats sonnant et trébuchant, quant à votre faculté de bien respirer durant un effort, se manifestent.

Aussi, autant il serait mauvais d’utiliser votre masque d’entrainement à chacune de vos séances, autant le fait de ne le porter qu’une séance sur dix ne vous apporterait aucun résultat. A vous de trouver le juste milieu en fonction de vos objectifs recherchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.